RESEAU DES ACTEURS MUSIQUE ET DANSE LYON 1ER

Actualite

Vers une privatisation de la Salle Rameau

ADAMe

18 JUILLET 2017

18 juillet 2017.  Le Collectif de citoyens et d’associations pour l’avenir de la Salle Rameau communique :

Première décision culturelle du nouveau Maire de Lyon, le conseil municipal de Lyon du 18 juillet a statué sur

la sortie du domaine public de la Salle Rameau et sa future privatisation.

Le Collectif Salle Rameau, qui depuis janvier appelle à la vigilance citoyens et associations, renouvelle ses inquiétudes quant au futur d’une salle de spectacle historique qui a fermé ses portes fin juin.

Près de 2 500 signatures soutiennent l’appel à vigilance lancé par notre collectif  (www.change.org/p/quel-futur-pour-la-salle-rameau) en janvier 2017 : les soutiens et plus encore la qualité des commentaires qui les accompagnent témoignent de l’intérêt des Lyonnais pour cet équipement et démontrent à quel point des citoyens se sentent en danger de voir leur échapper, une nouvelle fois, une partie de leur patrimoine culturel.

Suite à des courriers et demandes adressés, dès l’annonce de la fermeture de la Salle Rameau il y a plus d’un an, au Maire et aux adjoints à la Culture et au Patrimoine, une rencontre a eu lieu avec la Ville fin juin. Le collectif se réjouit qu’« une consultation ouverte d’opérateurs destinée à recueillir des propositions portant à la fois sur une rénovation de qualité du bâtiment et le maintien d’une activité de spectacles » soit à l’ordre du jour et que la mairie affiche sa volonté « d’ouvrir le champ des possibles » afin de pouvoir attirer le plus possible de candidatures pour un projet pérenne et durable. Mais il se montre très inquiet quant à la sortie du domaine public du bâtiment à partir du 20 juillet si des garanties ne sont pas apportées :

– Sous couvert de bonne gestion, la Salle Rameau ne saurait échapper à la protection des biens culturels et à la sauvegarde d’une vocation d’intérêt général. Doivent être pris en compte sa valeur d’héritage historique et architectural, les besoins du quartier et les aspirations des populations.

– Entre cession et bail emphytéotique, la formule du bail emphytéotique doit être défendue, seule à même de garantir, en longue durée, la préservation d’une vocation culturelle d’intérêt commun.

– Nous insistons sur la prise en compte de sa dimension sociale et collective en lien avec le quartier et ses activités en respectant la diversité des populations.

– Sa taille intermédiaire en centre-ville et son riche passé musical en font un atout majeur pour permettre de donner de la visibilité à une vie culturelle et à des artistes qui n’ont pas accès aux deux salles prestigieuses que sont l’Opéra et l’Auditorium. Or ces projets « intermédiaires » par leur nombre et leur diversité participent activement au rayonnement international et à la créativité artistique de la métropole de Lyon.

– Nous insistons également sur la préservation « patrimoniale » du bâtiment, élément structurant d’un patrimoine architectural Art nouveau, assez rare à Lyon et dont le quartier de la Martinière est emblématique : une demande de protection au titre des monuments historiques a été déposée à l’initiative du collectif auprès des services de l’Etat à la DRAC (Direction régionale des affaires culturelles) début décembre 2016 ; un projet d’étude devrait être lancé prochainement par le service de l’Inventaire général auprès de la Région Auvergne-Rhône-Alpes.

Nous souhaitons pour la Salle Rameau un projet qui permette d’accompagner l’évolution de ce quartier et formulons le souhait d’être régulièrement informés des évolutions du dossier et associés, en tant que collectif de citoyens et d’associations, aux réflexions qui conduiront à ces changements.

Financée par des Lyonnais pour des Lyonnais, la Salle Rameau devrait vivre une renaissance culturelle à la dimension de la métropole…

Le Collectif de citoyens et d’associations pour l’avenir de la Salle Rameau.

Ce collectif est actuellement soutenu par les associations : ADAMe (Réseau musique et danse Lyon 1er), FEVIS (Fédération des ensembles vocaux et instrumentaux spécialisés), Association Georges Martin Witkowski, SEL (Sauvegarde et Embellissement de Lyon), Renaissance du Vieux-Lyon, Halle Mart’, Paroles et Musiques…
collectifsallerameau@gmail.com
www.facebook.com/SalleRameauquelfutur/